Partner

Chambre de Commerce et d'industrie du Mali

Chambre de Commerce et d'industrie du Mali

  • Mali, Bamako
  • 64

Detailed description

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) a été créée en 1906 au Soudan français actuel Mali. De cette date à maintenant cette institution consulaire a connu plusieurs changements quant à ses missions, son organisation et ses ressources. La CCIM est un établissement public à caractère professionnel créée en 1998 par la loi n°98-014/P-RM du 19 janvier 1998. Le Décret n°98-228/P-RM du 06 juillet 1998 détermine son organisation et ses modalités de fonctionnement.

La Loi N°94-009 du 22 mars 1994 portant principes fondamentaux de la création, de l’organisation, de la gestion et du contrôle des services publics, modifiée par la loi n°02-048 du 22 juillet 2002 et la Loi N°96-032 portant statut général des établissements publics à caractère professionnel, fixent les règles de création et les modalités de fonctionnement de la CCIM.

Information

Au niveau de la CCIM, l’information et la communication sont assurées par la Direction de la Communication et de l’Information Economique (en abrégé DCIE) qui est chargée notamment de l’élaboration et de la coordination de l’ensemble des stratégies, systèmes et plan de communication ainsi que de leur mise en œuvre. A cet effet, elle diffuse l’information économique et consulaire suivant le medium approprié, entretient de bonnes relations institutionnelles publiques et de presse entre la CCIM et ses partenaires et s’assure de la bonne image de l’institution.

Formation

Au niveau de la CCIM, la formation est assurée par l’Institut consulaire d’études et de formation (en abrégé INCEF). Il a pour mission d’assurer la disponibilité des qualifications professionnelles requises par les entreprises, selon les domaines d’activité et le contexte particulier dans lequel elles évoluent. Cette formation consulaire vise les professionnels en activité pour une meilleure compréhension de la réglementation et du traitement des informations économiques. Aussi, cette formation professionnelle vient-elle renforcer les capacités des agents de conception et de maîtrise des entreprises. Quant à l’apprentissage, il vise à faire acquérir des capacités techniques à de jeunes apprenants pour des tâches d’application des entreprises dans divers domaines de production industrielle.

Promotion commerciale

Au niveau de la CCIM, la promotion commerciale est assurée par la Direction de la Promotion Commerciale et Industrielle qui a pour mission notamment l’encadrement général et la promotion des entreprises commerciale, industrielle et des services ; la promotion des filières porteuses ; l’initiation et la proposition des produits d’information économiques commercialisables ; le développement de partenariat avec API- Mali et l’Agence pour la Promotion des Exportations (APEX) dans la création d’entreprises commerciales et industrielles et l’accompagnement des opérations économiques à l’exportation.

Appui-conseil aux entreprises

La CCIM fournit un appui-conseil aux entreprises à travers la Direction de l’Appui aux entreprises et de l’Intelligence économique (en abrégé DAEIEC) qui a pour mission d’initier, de coordonner et de superviser toutes les actions consistant à aider les entreprises à maintenir leur viabilité et leur rentabilité et mettre à la disposition des entreprises, de l’Etat et des autres partenaires des données statistiques fiables sur les acteurs et les activités économiques. A cet effet, elle dispose d’un fichier consulaire, d’un portail d’information économique et d’un site web dynamique.

Aide à la création d’entreprises

La CCIM aide à la création d’entreprise à travers une section dite d’Appui à la création d’entreprises et la section développement des PME/PMI auprès de la Direction Promotion Commerciale et Industrielle (en abrégé DPCI). A cet effet, elle accompagne les promoteurs d’entreprises dans le processus de création ; collecte, diffuse et conserve les données sur la création d’entreprises en relation avec API- Mali. En outre, elle tient à jour le répertoire de nouvelles entreprises industrielles créées au niveau de l’API- Mali et participe à la programmation et à la mise en œuvre des activités annuelles de la division.

Amélioration du climat des affaires

L’amélioration du climat des affaires est assurée au niveau de la Direction de la Promotion Commerciale et Industrielle (en abrégé DPCI) qui a pour mission notamment l’encadrement général et la promotion des entreprises commerciale, industrielle et des services, la promotion des filières porteuses, l’initiation et la proposition des produits d’information économiques commercialisables, le développement de partenariat avec API- Mali et l’Agence pour la Promotion des Exportations (APEX) dans la création d’entreprises commerciales et industrielles et l’accompagnement des opérations économiques à l’exportation.

Facilitation du Commerce

Au niveau de la CCIM, la facilitation du Commerce est assurée au niveau de la Direction du TRIE et de la Facilitation du Commerce (en abrégé DTFC) qui a pour mission notamment la surveillance des conditions de transit au niveau des ports, la réception, le contrôle et le traitement des feuillets verts de la déclaration TRIE, la tenue des registres de la cotisation TRIE, l’échange des données avec les autres cautions nationales, la préparation, et le suivi de la mise en œuvre des protocoles et conventions signés avec les autres cautions nationales, la vérification des frais d’escorte en rapport avec la douane et les transitaires et le suivi de l’apurement des carnets TRIE au niveau des différents ports.

Conciliation et arbitrage

Le Centre de conciliation et d’arbitrage du Mali (en abrégé CECAM) est la structure autonome chargé de la conciliation et de l’arbitrage au niveau de la CCIM. Le CECAM est un structure chargée de la conciliation et de l’arbitrage à caractère national et international. Elle a pour mission de favoriser le recours à la conciliation et à l’arbitrage, deux modes de résolutions de litiges, rapide, efficace et confidentiel. A cet effet, il organise la résolution par voie de conciliation et d’arbitrage les différends qui peuvent naître d’une relation d’affaires, d’un contrat national ou international. Le CECAM ne tranche pas lui-même, mais organise les procédures arbitrales et de conciliation et veille à leur bon déroulement. Ce qui est profitable à la stabilité et à la consolidation des entreprises.

Place de la Liberté, B.P 46 Bamako - Mali, Bamako 46

Mali

+(223) 202 25 036

+(223) 761 302 36

comments

If you want to post Comments, you need to sign up first.
Top of the page